Grég’Photo : 20 ans……. l’âge de raison

Photographe Nancy

Bienvenue sur ce nouveau site.

Ce sera le troisième du nom en quelques années, et un peu mon bébé car il est réalisé en interne. Je tiens d’ailleurs à remercier mon épouse Karine qui me suit dans ce projet un peu fou.

Pourquoi 20 ans…l’âge de raison ?

J’aurais pu dire également  1993-2013…. 20ième anniversaire, mais ça fait un peu pub de supermarché, voire plaquette commerciale (je l’avoue, je l’ai mis sur mes plaquettes publicitaires).

20 ans… l’âge de raison c’est un peu un retour en arrière sur mes débuts de photographe nancéien et comment j’en suis arrivé là.

Avant toute chose, commençons par le commencement, c’est-à-dire me présenter : Grégory, 38 ans et 20 ans de photographies professionnelles derrière moi. Je dis 20 ans de photographies professionnelles car la photo, je suis tombé dedans quand j’étais ado, plus précisément en classe de 3ième. Pas spécialement bon à l’école, on me propose de tenir le journal du collège, mais pour ça, il faut faire des photos. Pour apprendre à composer une image, direction le club photo de la MJC Beauregard à Nancy. Et là, le déclic (… photo… lol), la REVELATION : quand je serai grand je serai photographe !

Par la suite, la chance est avec moi dans mon parcours car je rencontre beaucoup de grands messieurs qui vont m’aider : Jacques Staebler (à la MJC Beauregard à Nancy), Francis Beurrier (au Lycée Marie Marvingt à Tomblaine) et Francis Demange (mon voisin d’immeuble, photographe de presse). Chacun à leur façon, ils m’ont appris différentes facettes du métier de photographe.

Ma première photo vendue n’avait rien d’extraordinaire, c’était un CD dans lequel on voyait le spectre lumineux. Ensuite, ce qui m’a permis d’acheter pas mal de matériel (je devais avoir 16 ans à l’époque) c’est lorsque j’ai fait des photos dans un petit village qui me semblait abandonné, Bertheléville, mais qui en fait avait été racheté par des hollandais. Ils ont voulu voir mes images et m’en ont commandées d’autres par la suite.

A 18 ans, en même temps que mes études de commerce au Lycée Frédéric Chopin à Nancy (je sais, on ne croirait pas que je suis un commercial à la base), je partais pendant les vacances faire des saisons de photographe filmeur dans le sud et les week-ends et soir, lorsque j’étais sur Nancy, j’étais opérateur photographe au studio Monge.

Comme j’étais un boulimique de l’image, je me suis également essayé à la photographie sportive, mais soyons franc, qu’est-ce que j’étais mauvais !!! Tellement mauvais, que je n’ai pas réussi à garder une place de pigiste à l’Est Républicain.

Par contre, les quelques mariages que j’avais réalisés sur Nancy et dans les Vosges avaient eu un petit succès donc j’ai persévéré dans cette voie.

Mais comment est né Grég’Photo ?

Toujours par un enchainement de circonstances. A l’époque, pendant mes études de commerce, il fallait avoir un projet sur un an et trouver une entreprise qui pouvait vous accueillir. Comme j’étais un mordu de photos, j’ai essayé de trouver quelque chose dans le monde de l’image, mais aucune porte ne s’est ouverte. D’un autre côté, on souhaitait faire de plus en plus souvent appel à moi directement pour faire des clichés… Et puis un jour, on m’a demandé une facture et donc ce qui devait arriver arriva, je suis devenu artisan photographe et la création de cette entreprise est devenue mon sujet de BTS ! Plus d’entreprise et plus de maître de stage à trouver, je devenais mon propre patron et me prenais en stage moi-même.

Pour terminer sur ce long monologue et pour la petite anecdote, lors du passage de l’oral de BTS où je devais présenter mon projet, à savoir la création de mon entreprise, le jury m’a mis une note minable (4/20) car ce projet ne tenait soi-disant pas la route ne me permettrait pas d’en vivre… C’ETAIT IL Y A 20 ANS !

Comme quoi, il vaut mieux :

« avoir des testicules que faire des tests qui coulent » !

 

×

Comments are closed.